Le régime travail-études

Allô tout le monde!

C’est bientôt l’été et c’est déjà le moment de postuler pour des emplois d’été. Pour ce premier article de la série carrière, nous allons parler davantage du régime travail-études.

Le régime travail-études permet à tout étudiant de postuler à des emplois sur le campus de l’université où il étudie. Il aura ainsi l’occasion d’occuper un poste à temps plein pendant l’été et à temps partiel lorsque les cours reprendront en automne. Ce sont des emplois administratifs la plupart du temps (commis de bureau), dont le salaire dépasse d’un peu le salaire minimum. Par dessus tout ce sont d’excellentes occasions de vous occuper en été tout en gagnant de l’expérience qui peut vous être fort utile à la fin de vos études.

Comment postuler pour le régime travail-études?

Dans la majorité des universités, l’application au régime travail-études se fait en ligne en remplissant le formulaire d’application ainsi qu’un formulaire de revenu qui démontre que vous avez suffisamment d’argent pour acquitter vos frais de scolarité et les revenus du régime travail-études serviront pour vos autres dépenses (logement, nourriture, etc…). Après avoir soumis vos formulaires, vous recevrez la réponse du département des finances de votre université vous spécifiant que vous êtes acceptés au programme et pour quelle période. En général, on est accepté pour l’été et en Automne il faut soumettre une nouvelle application.

Pour plus d’informations sur le programme:

– http://www.registraire.uottawa.ca/default.aspx?tabid=2856

– https://www.concordia.ca/students/financial-support/work-study.html

– http://www.baf.umontreal.ca/ET_etudiant.htm

Comme toujours si vous avez des questions, laissez nous vos commentaires!

Publicités

Se coiffer: tutorat et astuces

Allo les amis!

Aujourd’hui sur mon campus international, il sera question de coiffure!!
Quand j’étais à Ouaga, la vie était plus simple! je changeais de coiffure comme si de rien n’étais, après tout, tout ce qu’il fallait faire c’est défaire la coiffure que j’avais, me lever tôt pour aller chez la coiffeuse du quartier et pour 2500FCFA j’étais coiffée. Mais tout ça a changé!

En effet, en Amérique du nord c’est beaucoup plus cher de se coiffer au salon alors beaucoup d’entre nous avons appris à nous occuper de nos cheveux. Moi par exemple je défrise mes cheveux seule et je dois dire que le résultat n’est pas du tout mauvais! Au lieu de payer $40 pour les mèches et $70 pour la coiffure chaque deux mois à peu près, certaines amies ont appris à se tresser elles-mêmes, d’ailleurs nous savons toutes que les meilleures amies sont celles qui peuvent vous coiffer gratuit (bon pour une petite pizza disons loool).
Pour toutes celles qui voudraient apprendre à se faire des tresses, je vous propose de regarder la vidéo tutoriel d’Afronoya, une charmante demoiselle sur YouTube qui donne des conseils et des astuces pour l’entretien des cheveux. Dans cette vidéo elle nous montre comment faire des vanilles. Je cherchais une vidéo assez courte mais qui vous montre quand même toutes les étapes, je pense qu’elle a fait un excellent travail! Si vous pensez suivre la vidéo et essayer de vous coiffer, assurez d’avoir toute la journée pour le faire, c’est assez long de se faire des vanilles. Regardez la vidéo quelques fois pour bien comprendre comment elle fixe les mèches aux cheveux, ça c’est le secret parce quand vous savez comment bien fixez les mèches vous pouvez faire d’autres modèles et pourquoi pas des vidéos de tutorat!! Mettez-vous à l’aise, vous pouvez regarder votre série télé préférée ou écouter de la musique. Il faut surtout prendre quelques pauses, pour vous reposer et ne pas vous décourager. Comme on le dit c’est en forgeant qu’on devient forgeron, si la première n’est pas aussi réussi que vous le souhaiteriez la prochaine sera encore mieux et en peu de temps vous deviendrez une pro! Allez bon courage!

Faire et respecter un budget

Bonjour tout le monde!
Un de nos lecteurs nous a fait parvenir la question suivante:
« Quand je suis arrivé au Canada, j’ai eu mon propre compte bancaire. Je ne suis pas quelqu’un qui dépense beaucoup mais j’ai l’impression de dépenser tous les jours! Besoin de conseils pour mieux gérer mon argent et surtout mes dépenses ».
Tout d’abord merci beaucoup pour ta question! Nous sommes ravis de te donner quelques conseils!
En devenant étudiant international, on prend par la même occasion son indépendance et on commence à découvrir que tout se paie. A peine a-t-on fini de payer sa facture de téléphone qu’il faut payer la facture d’internet et la liste continue. Il faut donc établir un budget pour s’assurer que chaque mois toutes les factures sont payées.
La première étape à suivre quand on veut établir un budget est d’essayer de faire un bilan de ses dépenses. Il faut être le plus minutieux possible et y inclure toutes les dépenses qu’on fait sur une base quotidienne. Vous pouvez utiliser le tableau suivant comme exemple :
DEPENSES 
Loyer $500
Téléphone $69
Transport $47
Médicaments $20
Nourriture $250
Loisirs/shopping $100
TOTAL $986

Faire le total des dépenses peut faire paniquer au départ, mais prenez une grande respiration et faites le point de vos revenus. NE PANIQUEZ PAS! Si vous constatez que vous dépensez plus que vos revenus, vous pourrez essayer au cours des mois suivants de réduire vos dépenses surtout les dépenses pour vos sorties et peut être le téléphone. Pour ceux qui travaillent, que ce soit à temps plein en été ou à temps partiel, vous offrir à vous-même un cadeau chaque deux ou trois mois vous encouragera aussi à persévérer au travail et vous motivera.
Pour ceux qui travaillent et qui cherchent à économiser, c’est toujours bien d’avoir un objectif pour vous motiver à économiser et ne pas dépenser plus qu’il n’en faut. Vous pouvez vous fixer comme objectif par exemple de faire un voyage entre amis ou même voir les choses en grand, de payer une voiture. Quel que soit votre objectif, il faut aussi vous fixer une limite de temps ainsi vous n’aurez pas l’impression d’économiser tout le temps.
Nous espérons que ces petits conseils vous seront utiles, si vous avez des questions n’hésitez pas à nous contacter!
A très bientôt!

Rentrer pendant les vacances ou travailler

A la différence de nos camarades étudiants qui sont dans leur pays d’origine, beaucoup d’étudiants internationaux rentrent pendant les vacances d’été car c’est une période assez longue pour profiter de leur famille, l’ambiance et la chaleur du pays. Cependant faut-il rentrer chaque année? Comment jongler entre stage ou travail et voyage?

Dans le meilleur des mondes, tout le monde voudrait rentrer pendant les vacances, « faire le show » et manger les bons plats de maman mais il faut aussi penser à la vie après les études. De nos jours, l’expérience de travail est devenue indispensable pour avoir un emploi permanent après les études. La meilleure façon d’avoir une bonne expérience dans son domaine d’études est de faire un stage qu’il soit rémunéré ou pas à temps plein pendant l’été. La location du stage dépend des étudiants. Si l’objectif est de retourner dans son pays d’origine après ses études, la meilleure option est d’y faire ses stages pour se faire un réseau sur lequel on pourra compter pour se trouver un emploi lorsqu’on décide de s’y réinstaller.

Par contre si l’objectif est de rester dans le pays d’accueil, il faut accepter de sacrifier ses vacances pour faire un stage à temps plein. Beaucoup d’entre nous ont déjà entendu le fameux « avez-vous de l’expérience? » surtout en Amérique du nord où les jeunes commencent à travailler très tôt (14-16 ans). Au moment où ils finissent leurs diplômes ils ont accumulé à peu près 3 ans d’expérience. Même si l’expérience acquise n’est pas dans leur domaine d’études, les employeurs sont plus enclins à les embaucher car ils savent comment se comporter dans le monde du travail, ils savent comment interagir avec leurs collègues, ils ont développé des qualités qui vont leur permettre de participer au développement de l’entreprise. Un seul stage de 4 mois n’est donc pas suffisant sur le marché du travail, il est préférable de continuer son stage au moins à temps partiel pendant l’année universitaire ainsi l’étudiant aura l’opportunité de développer ses compétences et se bâtir un réseau professionnel. Ils auront ainsi des personnes vers qui se tourner pour des conseils par rapport à leur choix de carrière ou même pour trouver un emploi permanent. Pour ceux qui décident de faire un stage ou travailler dans leur pays d’accueil, la tendance de nos jours est de rentrer pendant les congés de décembre. Ceux qui ont déjà fait un stage dans une entreprise et ont l’opportunité d’en refaire un autre l’été suivant, profiter de l’opportunité et négocier avec votre employeur pour finir en début aout pour pouvoir rentrer voir votre famille, certains employeurs sont très compréhensifs.

Pour terminer, il est important d’acquérir de l’expérience pendant ses études, le marché du travail est tellement compétitif que le diplôme seul  ne suffit plus. Cependant il est aussi important de rentrer dans son pays d’origine et se ressourcer. Ceux qui veulent s’installer en occident doivent donc  trouver un équilibre, rentrer un an sur deux, ou rentrer pendant les congés de noël. Pour ceux qui veulent repartir dans leur pays d’origine, profiter de vos vacances pour y retourner et faire des stages, si vous avez l’opportunité de faire des stages dans votre pays d’accueil, saisissez-les, toute expérience est bonne!

 

Choisir le Canada pour ses études

 

Vaste pays développé, plusieurs raisons poussent beaucoup d’étudiants internationaux en provenance de l’Afrique à se diriger vers le Canada. Tout d’abord, comparé aux États Unis les frais de scolarité sont nettement moins chers et plusieurs universités canadiennes sont bien placées dans le classement mondial des meilleures universités. Par exemple l’université de Toronto est classé 20e et l’université McGill se place au 35e rang. Pour plus de renseignements sur le classement, cliquez ici (nous sommes désolés mais nous n’avons pas trouvé une version en français). Une autre raison qui rend le Canada très populaire en ce moment est que les étudiants ont l’opportunité de  travailler au Canada après leurs études pour se faire un peu d’expérience. Au Canada, les étudiants internationaux ont aussi la possibilité de travailler hors campus pendant les semestres jusqu’à 20heures par semaine, pour se faire un peu d’argent de poche et à temps plein pendant les congés et les vacances d’été. Le bilinguisme canadien est aussi un grand avantage, beaucoup choisissent le canada pour avoir la possibilité d’étudier en français sans perdre une année à faire des cours d’anglais mais avoir la possibilité de le pratiquer avec des amis, en prenant des cours en été…Cependant il faut souligner que l’hiver canadien dissuade plus d’un étudiant car il est très rude, souvent la température peut baisser jusqu’à -20 ou -30!

Le canada étant un vaste pays, plusieurs provinces et villes sont ouverts aux étudiants internationaux. Parmi les provinces les plus populaires, le Québec, l’Ontario et le Nouveau Brunswick. Parmi les villes les plus populaires nous avons bien évidemment Montréal, La ville de Québec, Moncton, Ottawa/ Gatineau, Trois Rivières et Sherbrooke.

Les universités les plus populaires au Canada pour les étudiants internationaux sont :

  1. L’université de Montréal (incluant les écoles Polytechnique et HEC Montréal)

L’université de Montréal est la plus grande université francophone en Amérique du nord et attire beaucoup d’étudiants internationaux car elle se trouve à Montréal. Ces dernières années Montréal est devenu très populaire à cause du nombre important d’étudiants internationaux qui s’y sont déjà installés, la grande variété des programmes d’étude qui sont offerts et des activités pour se divertir.

    2.  L’université d’Ottawa

Elle est en train de devenir de plus en plus populaire grâce à de nouvelles régulations. En effet l’université d’Ottawa a décidé de réduire les frais de scolarité des étudiants internationaux francophones dans un élan pour attirer ces derniers qui préfèrent aller au Québec. A partir de la rentrée 2014-2015 une session couterait entre 3000$ et 4000$ aux étudiants étrangers francophones au lieu de 10 000$ ou 12 000$. Pour plus d’information, visitez le site internet du bureau international de l’université d’Ottawa. En plus de cela et contrairement aux universités québécoises, les étudiants étrangers à l’université d’Ottawa ont la possibilité de s’inscrire au programme coop qui leur permet de faire des stages dans leur domaine d’étude, ainsi à la fin de leurs études ils auront accumulé pas moins d’un an d’expérience. De plus, étant la seule université bilingue du Canada, les étudiants ont l’opportunité de prendre leurs cours en français ou en anglais et de parler le français et l’anglais au quotidien.

     3. L’université de Moncton

Ces dernières années Moncton qui se trouve au Nouveau Brunswick est aussi devenu une destination populaire. Avec une forte concentration d’étudiants internationaux en provenance de l’Afrique, Moncton séduit les étudiants principalement à cause du coût de la vie qui est le moins élevé au Canada.

   4. Université du Québec à Montréal (UQAM)

L’UQAM est populaire auprès des étudiants internationaux que ce soit ceux qui viennent d’Afrique ou des pays francophones en Europe (France, Belgique,…) car elle se situe à Montréal. Entre autre l’école de gestion de l’UQAM a une bonne réputation au niveau international.

   5. Les universités McGill et Concordia

Toutes deux situées à Montréal, elles offrent des programmes variées en anglais. Ce sont de bonnes options pour ce qui veulent étudier exclusivement en anglais tout en vivant dans une ville vibrante comme Montréal.

Si vous avez des questions sur une université en particulier, n’hésitez pas à nous contacter en commentant ici sur le blog, par email moncampusinternational@gmail.com ou en postant vos questions sur notre page Facebook!

A très bientôt!

Bonne fin de semaine!

 

 

 

Présentation du blog

Chers lecteurs et lectrices,

 

Je suis très heureuse d’inaugurer enfin ce blog. En tant qu’étudiant international, l’accès à l’information n’est pas toujours facile, quelques universités proposent des sessions de clavardage pour que les futurs étudiants posent des questions aux agents d’admission mais ce sont des services qui ne sont pas disponibles aux étudiants à l’extérieur du pays, les bureaux internationaux sur les campus ne sont pas non plus utiles quand il est question des choses pratiques tel que la recherche de logement hors campus, les emplois à temps partiel…

C’est dans ce contexte que j’ai décidé de créer ce blog pour apporter de l’information aux étudiants internationaux qu’ils soient au Canada, aux États-Unis, en France… Ce blog se veut être ainsi une source intarissable d’information, pour les nouveaux, tout comme les étudiants actuels. L’objectif est d’offrir des conseils sur les processus d’admission, d’inscription, le choix des universités mais aussi des conseils sur ce qu’il faut amener ou pas quand on décide d’aller étudier à l’étranger, que faire une fois arrivée, vers quels services les étudiants internationaux peuvent se tourner, une section inspiration pour que nos aînés nous racontent leur parcours… On ne sera pas toujours sérieux ne vous inquiétez pas, on parlera des meilleurs endroits dans les différentes villes pour sortir, manger un bout avec des amis ou danser jusqu’à l’aube, on aura aussi une section choco du mois pour vous présenter les gos et les gars les plus chocos sur les différents campus.

Comme vous pouvez le constater, la vision que nous avons du blog requiert beaucoup de travail et surtout des gens sur les différents campus pour nous parler de la vie dans ces villes, je pense notamment au Maroc, Taiwan, Dakar, Tunis, autres pays européens. Donc ceux qui sont intéressés à partager leurs expériences, à donner des conseils aux nouveaux venus, n’hésitez pas à nous envoyer un email pour nous faire part de votre idée et nous envoyer des articles : moncampusinternational@gmail.com. Ceux qui ont aussi des questions ou si vous voulez nominer quelqu’un ou vous-même pour nos sections Inspiration et choco du mois, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Pour terminer, n’oubliez pas de souscrire pour recevoir nos derniers articles par email, partagez le lien du blog et likez aussi notre page Facebook  pour des doses quotidiennes de mon campus international.

A très bientôt!